Flash info
Accueil | Actualités | Vie de la ville | 2016 : travailler sur ce qui nous rassemble

2016 : travailler sur ce qui nous rassemble

Vendredi 22 janvier dernier se tenait la cérémonie des vœux à la population. Dans une salle François de Curel qui, comme tous les ans, affichait complet, André Corzani a prononcé un discours empreint d’espoir et de détermination. Il est alors revenu sur le bilan de l’année écoulée pour mieux se tourner vers les défis à venir, posant ainsi les bases d’un audacieux projet pour la ville : Faire ville ensemble.

Dans un contexte difficile où « tout semble tomber en déliquescence, ébranlant les fondements de notre société », André Corzani fait le constat d’un « humanisme qui s’étiole en même temps que notre société perd sa capacité à nous protéger ». Il évoque alors le sort des « peuples saignés à blanc sous les politiques d’austérité »  ou encore les terribles attentats parisiens du 13 novembre dernier: « Notre liberté est attaquée, le pays tout entier tremble, on cherche une réponse appropriée et c’est l’hyper sécuritaire que nous proposent nos gouvernants alors que ce dont nous avons besoin, c’est de renouer les liens entre nous ». Il dénonce également le « libéralisme effréné et meurtrier (…) qui serait désormais le seul modèle possible (…) emportant avec lui tous nos progrès sociaux ». Il revient alors sur la condamnation des 8 syndicalistes de Goodyear : « Ce sont les fondements même de notre démocratie qui sont atteints lorsque les libertés syndicales sont attaquées. Les huit militants doivent être relaxés ! ».

A l’échelle locale, c’est l’intercommunalité qui retient d’abord l’attention de notre Maire qui souligne le rôle décisif de la ville dans l’élaboration du PLU Intercommunal. Revenant sur une question de première importance pour les finances communales, il affirme toutefois : « Joeuf ne soutiendra aucun nouveau projet important, aucune nouvelle évolution significative tant que la question des charges de gestion des bâtiments communautaires ne sera pas réglée ! »
Concernant le Schéma départemental de coopération intercommunale, dont le projet du Préfet envisage la fusion de la CCPB, CCPO et CCJ alors que la loi ne contraint pas les deux dernières à fusionner, il parle d’un « acte complètement contre productif ! », sans oublier « la prétention ahurissante de Saint-Ail de rejoindre un territoire mosellan »
L’occasion également de souligner la gestion rigoureuse et la maîtrise totale de la fiscalité municipale au service d’une ambition qui, malgré les inacceptables restrictions budgétaires et les ponctions imposées par l’Etat, reste intacte et permet la réalisation de quelques grands projets sur la ville comme le réaménagement des anciens Meubles Actions qui reprendront vie cet été; le lancement du dispositif dit de « Bourg centre » sous l’égide de l’EPFL ayant pour objectif de donner naissance à une nouveau centre en lieu et place de l’ancien Leader Price et de ses abords, ou l’aménagement de l’ancien crassier à Haropré devenu « un espace offert à la promenade et promis aux loisirs des jeunes et des moins jeunes ».
Restant sur une note positive, M. le Maire se réjouit de la fin des travaux de la Résidence des 2 Châteaux de Batigère Nord-Est en bas de Franchepré sans oublier l’ouverture prochaine du nouvel et spectaculaire  EHPAD de l’Association Hospitalière de Joeuf.

« Là où il y a une volonté, il existe un chemin ». W. Churchill

 

Un projet pour « vivre heureux ensemble ! »

« Si nous n’avons que peu de moyens d’agir sur le plan national, faisons-le ici, sans attendre, pour nous. » C’est ce que le Maire propose sans tarder à Joeuf et à tous ses habitants.
Faisant référence au programme du Conseil National de la Résistance, ce qu’il a rendu possible au lendemain de la guerre et dont sont issues « des avancées sociales considérables » comme la retraite, la représentation syndicale, la sécurité sociale, le droit à une complète liberté de penser, de conscience ou d’expression ou encore l’égalité de tous les citoyens devant la loi, M. le Maire exhorte à « reprendre les choses en mains » et en appel à « la volonté collective» pour «redonner corps à notre société et que chacun s’y sente bien ».
Il détaille alors un ambitieux projet, dont nous présentons ici, succinctement, quelques mesures.

« Au lieu de regarder ce qui nous sépare, je vous propose de travailler sur ce qui nous rassemble. Et pour cela, réinterrogeons le Contrat Social. »

 

Création d'une charte sociale Jovicienne pour le XXIe siècle

Création d'une charte sociale Jovicienne pour le XXIe siècle

Dans les jours qui viennent, un comité d’écriture va travailler à la rédaction d’un « texte fondateur, concis, qui sera une sorte de socle commun derrière lequel pourra se retrouver la population jovicienne ». Ce document, qui sera officialisé au printemps prochain, abordera les thèmes suivants :

– Le jovicien, un citoyen actif
– Le jovicien, un citoyen responsable
– Le jovicien, un citoyen bien dans sa ville
– Le jovicien, un citoyen ouvert.

La charte sera au cœur de toutes les politiques municipales et le Maire de citer l’exemplarité du groupe d’enfants appelé Les Jouveteaux, qui, sous l’égide de la commission jeunesse, participe activement à la vie de la ville.

Mise en place d'un Comité des Valeurs Partagées

Mise en place d'un Comité des Valeurs Partagées

A la création de la charte, suivra la mise en place d’un Comité des Valeurs Partagées. Composé de représentants des cultes présents à Joeuf et de laïques, il s’agit là d’une « sorte de conseil de vigilance laïque […], dont la mission sera de réfléchir à ces valeurs qui nous rassemblent et transcendent les convictions des uns et des autres, mais aussi d’initier des actions visant à en assurer la promotion ».
Le Comité des Valeurs partagées devrait être installé dans quelques jours et commencera immédiatement son travail, dont nous rendrons compte régulièrement.

Une monnaie locale : le sourire

Une monnaie locale : le sourire

« L’action sociale doit aussi et bien évidemment être repensée car, dans une société qui se respecte, toute personne doit trouver sa place et on la trouve vraiment que si l’on reçoit un minimum de reconnaissance. »
L’idée est alors de valoriser les connaissances et compétences des personnes en difficultés, leur permettre de retrouver une place active dans la société en assurant un service nécessaire auprès des associations joviciennes. Dans le même temps, favoriser une amélioration des conditions de vie via une ressource supplémentaire utilisable exclusivement dans les commerces joviciens : le sourire.
Toute association municipale qui aura un besoin ponctuel, de quelques heures à peine, sera invitée à le signaler à la Maison des Solidarités et de la Fraternité qui la mettra en relation avec un jovicien susceptible de l’aider. En contrepartie de son intervention, ce dernier recevra des tickets « sourire » valorisables dans les commerces joviciens partenaires. Bref, un système gagnant/gagnant !

Une démarche globale

Une démarche globale

Les associations, aussi, « ont une place importante à jouer dans la déclinaison de notre charte parce qu’elles sont au cœur de la cité et participent activement au vivre ensemble ». A ce titre notamment, le Maire souhaite renforcer le rôle des comités de quartier qui se verront dotés d’une mission de « référents de quartier », assurant le lien primordial entre les habitants et les services municipaux compétents. Un guide des associations municipales verra également le jour à la rentrée.

Agir sur le bien-être commun grâce aux cahiers de cordialité.
« Parce que tout jovicien est susceptible d’avoir une excellente idée pour faciliter les relations entre voisins, à l’échelle d’une rue, d’un quartier, d’une copropriété ou de la ville », la municipalité va tenir à la disposition de tous, en Mairie, à la MSF et par le biais du site Internet, des « cahiers de cordialité » qui « viseront à enregistrer tout projet ou réflexion dont l’objectif est de faciliter la vie ensemble ». Les actions pertinentes seront déclinées et feront l’objet d’une communication spécifique.

Des boîtes de dialogues seront également mises en place, « destinées à tout jovicien non animé d’une intention velléitaire, soucieux d’obtenir une information sur un point précis ou sur un thème ». Avec un engagement municipal fort d’une réponse publique dans les meilleurs délais.

logo du Vivre ensembleDes actions ponctuelles «veillant toujours à associer connaissance et convivialité» sont d’ores et déjà en réflexion sous l’appellation Vivre ensemble. Ainsi, les visites de quartier pourraient laisser place à des «rencontres individuelles généralisées», un «pique-nique citoyen» sera organisé le 14 juillet, un «Bus de la découverte» sera mis en place pour «démocratiser l’accès à la culture», les «balades entre amis des soirs d’été» pourraient voir le jour ainsi que la production de recueils de portraits ou d’histoires de vies parlant de nous, la population jovicienne. Autant d’exemples d’initiatives qui émailleront l’année et que vous reconnaitrez aisément grâce au logo ci-dessus qui ornera tous les supports d’informations s’y rapportant et auquel il va falloir vous habituer, parce qu’on risque de le voir souvent…

x

A lire aussi

Les Nouvelles Friches bientôt réhabilitées

Le quartier des Nouvelles Friches va bénéficier très prochainement de travaux de réhabilitation. A partir du 9 décembre 2019, dans un premier temps, la société ...

Réseau de transport le Fil

Procédure de suspension des transports (dont scolaires) pour cause d’intempéries

Information du Syndicat des Transports du Bassin de Briey. Valable jusqu’au 30 mars 2020. En période hivernale, les intempéries importantes (neige, verglas, ….) peuvent empêcher ...

X