Flash info
Accueil | Actualités | Vie de la ville | M. le Préfet en visite à Joeuf
visiteprefet mini

M. le Préfet en visite à Joeuf

Le 13 janvier dernier, le Maire, ses adjoints et des représentants des services municipaux ont accueilli le Préfet de Meurthe-et-Moselle, Philippe Mahé, installé dans ses fonctions depuis août 2015. Il était accompagné du Sous-Préfet de l’arrondissement de Briey, François Proisy. Une visite rapide de la ville a été organisée, compte tenu de l’emploi du temps chargé du premier représentant de l’Etat dans notre département. L’occasion toutefois d’aborder les projets et dossiers importants pour notre commune…

Faire le tour de la ville, c’est bénéficier d’une visite commentée de Joeuf grâce à l’érudition de Roger Martinois, le Président du CPHJ, et comprendre ainsi l’histoire de notre cité et ses incidences sur notre quotidien. C’est aussi marquer un temps dans des lieux particulièrement révélateurs de la vitalité de notre commune ou sur lesquels d’importants projets sont envisagés. Ainsi, la délégation s’est-elle arrêtée à : la maison médicale André Aweng, la maison Roger Corradini, l’espace multimodal, l’espace de l’ancien Leader Price, le futur centre multi-activités (ex Meubles Action), le site de l’ancienne usine Europipe et futur éco-quartier, le quartier de Ravenne (rues des maréchaux) et le futur Etablissement d’Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes de l’Association Hospitalière de Joeuf.

La délégation s'est rendue aux endroits "clés" de la ville.

La délégation s’est rendue aux endroits « clés » de la ville.

De la nécessité de renforcer les dispositifs de prévention, les moyens humains et matériels en matière de sécurité

A Joeuf, comme dans d’autres communes du secteur, incivilités et infractions plus graves se sont multipliées ces derniers mois en particulier, entraînant  un sentiment d’insécurité dans la population, compréhensible à ce moment-là. Peu de temps après la venue du Préfet, une opération qui était déjà programmée à l’époque a permis de remédier à une importante partie de ces faits. Pour autant, ils restent symptomatiques d’un souci dont le Maire s’est ouvert à monsieur le Préfet, à savoir, la faiblesse des effectifs du Commissariat de Briey et la nécessité de leur renforcement rapide, y compris en terme de compétences techniques, pour permettre une meilleure action sur notre ville dans toute la vallée.
Le Maire a également évoqué son souhait de renforcer le nombre de caméras de vidéosurveillance sur la ville et d’être accompagné pour cela par l’Etat.

Recréer un nouveau centre-ville

En plein cœur de notre rue commerçante, se trouve une véritable verrue,  un espace délaissé et dégradé qui nuit à l’image de notre commune. C’est l’îlot urbain de l’ancien Leader Price qui couvre un espace de plus de 4000 m²… La municipalité souhaite reconquérir cet espace (aujourd’hui privé !) en le transformant radicalement via un projet d’aménagement urbain moderne, valorisant pour notre commune. Mais pour cela, et même si celui de l’Etablissement Public Foncier de Lorraine (EPFL)  via le dispositif dit «de réaménagement des centres-bourgs» lui est acquis, elle a besoin de beaucoup de soutiens… dont celui de l’Etat. Un souhait que monsieur le Préfet a bien compris.

Lever les contraintes du Plan de Prévention des Risques Miniers

On le sait, même s’il est, depuis peu, à nouveau possible de construire à Joeuf, le Plan de Prévention des Risques Miniers applicable sur notre commune reste souvent trop contraignant pour permettre un développement serein. Si certaines limitations peuvent s’expliquer, d’autres restent incompréhensibles, comme celle qui interdit de diviser une grosse habitation de plusieurs centaines de m2 en appartements plus adaptés aux besoins actuels des jeunes couples.  M le Maire a donc demandé au représentant de l’Etat que ce document soit revu une nouvelle fois afin que disparaissent ces incohérences préjudiciables à notre ville.

Projet de réhabilitation du quartier de Ravenne

Les riverains s’en plaignent à raison, les rues des quartiers de Ravenne et des Maréchaux sont réellement abimées. Mais leur réhabilitation représente un coût de plus de 7 millions d’euros, insupportable pour une collectivité comme la nôtre, en particulier en période de diminution drastique des dotations de l’Etat… Une équation difficile que monsieur le Maire a soumis à monsieur le Préfet afin de réfléchir ensemble à une solution appropriée…
L’occasion aussi pour André Corzani, d’évoquer la disparition, sur proposition de l’ancien Président de Région Lorraine, du volet après-mines du Contrat de Plan Etat-Région, qui avait notamment permis la réhabilitation du quartier de Genibois et aurait trouvé toute son utilité ici. D’autant qu’il ne s’agissait que d’exprimer la solidarité de la nation en direction de territoires durement éprouvés…

x

Lire aussi

circulation

Tour de la mirabelle le 24 mai : circulation et stationnement

Afin de permettre le passage des coureurs du Tour de la mirabelle à Joeuf le vendredi 24 mai 2024, la rue de l’hôtel de ville, ...

Tour de la mirabelle

Le tour de la mirabelle arrive à Joeuf !

Comme nous le rappellent les anneaux installés sur la butte de Ravenne, la ville de Joeuf est pleinement engagée dans les Jeux Olympiques de Paris ...

Accessibilité