Flash info
Accueil | Joviciens d'ici... et d'ailleurs | Gérard Lintz, nouveau président du SMIVU
Gérard Lintz, nouveau président du SMIVU

Gérard Lintz, nouveau président du SMIVU

Gérard Lintz, le conseiller municipal délégué à la circulation, est un très grand ami de la cause animale. C’est ce qui l’a conduit, il y a quelques années déjà, à reconstituer un club canin à Joeuf et à en prendre la présidence.  En février dernier, cet amoureux des bêtes a été élu à la tête du Syndicat Mixte Intercommunal à Vocation Unique (SMIVU) – fourrière du Joli bois. Un défi pour celui qui entend bien redonner toute son efficacité à cette structure indispensable dans notre secteur.

Comment êtes-vous devenu président du SMIVU-fourrière du Joli bois ?
Je suis conseiller municipal à Joeuf depuis 2005. En 2014, on m’a demandé d’être délégué au SIVU – fourrière du Joli bois (devenu SMIVU depuis 2016). J’y suis devenu vice-président. Je suis également président du club canin jovicien et fervent défenseur des animaux. C’est grâce à la confiance que m’ont accordée les délégués du SMIVU que j’ai succédé à René Vicari au poste de Président le 8 février 2017.

Quel est le fonctionnement du SMIVU-fourrière du Joli bois?
La fourrière assure la prise en charge, la garde et l’entretien des animaux errants et saisis. Elle procède à la recherche des propriétaires des animaux trouvés et à leur restitution quand ils sont réclamés.
L’origine des animaux conduits en fourrière est diverse : les animaux en divagation ou sur décision de l’autorité administrative.
La fourrière est appelée par : la Police Nationale ou Municipale, la Gendarmerie, les Pompiers, la mairie, les délégués de la fourrière mais en aucun cas par les particuliers.
En 2015, la fourrière a accueilli 614 chats et 252 chiens, la capacité du chenil étant de 100 animaux. Le SMIVU travaille en étroite collaboration avec l’association SOS animaux. La fourrière leur confie une partie des animaux trouvés et les bénévoles de l’association se chargent de leur trouver une famille.

Quelles seront vos tâches en votre qualité de président ?
Je me suis déjà attelé à la réorganisation du fonctionnement de la fourrière en optimisant les postes de travail et, notamment, ceux des agents d’intervention, qui sont passés de 3 à 4, et du niveau de priorité pour une meilleure satisfaction du client avec une traçabilité complète des interventions. La gestion du budget doit être rigoureuse et transparente pour les villes adhérentes. 156 communes adhèrent au SMIVU et disposent d’un ou plusieurs délégués selon le nombre d’habitants. 6 communes ont un contrat fourrière. Cela représente près de 300 000 habitants.

Quel est le message que vous souhaiteriez faire passer à la population ?
Même si je suis un fervent défenseur des animaux, je milite pour éviter la prolifération des chats, c’est une question de santé publique. Il y a une surpopulation de chats, ceux-ci ont des capacités reproductives impressionnantes. Une chatte peut avoir trois portées par an…. Cette surpopulation génère la multiplication des maladies et le décès de très nombreux chats, des nuisances, des coûts supplémentaires… Et tous les chats ne peuvent malheureusement pas être adoptés. C’est la raison pour laquelle, il est nécessaire de stériliser son chat (mâle ou femelle).

x

A lire aussi

Régloscope 2017

Opération régloscope

Aujourd’hui mercredi 18 octobre 2017, les agents de la Police Municipale proposent aux automobilistes un réglage gratuit des feux de leur véhicule. Rendez-vous sur la ...

Une rentrée réussie

Les petits joviciens ont repris le chemin de l’école le 4 septembre dernier, une rentrée évidemment marquée par le retour à la semaine de 4 ...

X